bibliothèque

agenda







Dimanche au Château: Duo WEMP

21 mai 2017, 17:00

Franz Schubert - Sonate en la mineur D 821 « Arpeggione »;Adolf Misek - Sonate pour contrebasse et piano n° 2 en mi mineur op. 6

Salle des Gouverneurs Château de Monthey Monthey

Marc-Antoine BONANOMI, Contrebasse
Guillaume HERSPERGER, Piano

Dans le cadre de la saison de concerts "Dimanches au Château", en partenariat avec la Ville de Monthey : www.monthey.ch;;La Sonate en la mineur de Schubert porte le nom d'« Arpeggione » en référence à l'instrument éphémère pour lequel elle a été écrite : un instrument mi-violoncelle, mi-guitare, parfois appelé « guitare à archet » et mis au point en 1823 par le luthier viennois Johann Georg Staufer, dont il ne subsiste aujourd'hui qu'une douzaine d'exemplaires de par le monde. Doté de six cordes, l'arpeggione peine à séduire les instrumentistes et sera rapidement relégué aux oubliettes de l'histoire. Il faut toute la persévérance de Vincenz Schuster, guitariste émérite et ami de Schubert, pour convaincre le compositeur de composer pour lui, alors qu'il ressent de surcroît les premiers effets de la syphilis. Contemporaine du Quatuor « La Mort et la Jeune Fille » (1824), cette sonate est aujourd’hui jouée au violoncelle, à l’alto, au violon… et même à la contrebasse !;;Né en Bohème en 1875 dans une famille de musiciens, Adolf Misek intègre l'Académie de musique de Vienne à l'âge précoce de quatorze ans. Grâce à l'enseignement de Franz Simandl, l'un des meilleurs contrebassistes d'Europe centrale, il n'a pas de peine à trouver des engagements dès la fin de ses études en 1894
il est membre de l'Orchestre philharmonique de Vienne dès 1898. À l'effondrement de l'Empire austro-hongrois en 1918, il quitte Vienne pour la Tchécoslovaquie indépendante, où il œuvre jusqu'à sa mort comme pédagogue et compositeur indépendant. Seules ses pages pour contrebasse sont aujourd'hui jouées, parmi lesquelles trois sonates écrites à Vienne en 1909 et 1911 (pour les deux premières) et à Prague l'année de sa mort (1955) (pour la troisième).

libre
classique